MONS 1865-2015, OUVRIR LES MURS


UN LIVRE et UNE EXPOSITION 
DES CIRCUITS DE VISITES 
DES CONFÉRENCES 

LE PROJET 


UNE VILLE ENFERMÉE 

La ville de Mons, chef-lieu du Hainaut, est située en un lieu particulier, caractérisé par une colline au confluent de deux petites rivières et de leurs vallées facilement inondables. Exploitant les caractéristiques du site, elle s’est dotée au cours des siècles de fortifications régulièrement adaptées à l’évolution des techniques de guerre. Pourtant, Mons était enfermée et étouffée par cette enceinte. Au moment où elle croyait pouvoir s’en débarrasser, les alliés de Waterloo lui imposèrent de nouvelles fortifications, dites hollandaises. Victor Hugo en fit ce commentaire : « Mons est une citadelle ; et une citadelle plus forte qu’aucune des nôtres », mais heureusement elles ne servirent jamais. 

UNE VILLE LIBÉRÉE DE SES MURS 

Cinquante ans après, la ville en obtint enfin le démantèlement. Mons pouvait développer un nouveau projet pour exploiter les vastes espaces rendus disponibles autour du centre ancien. 
L’association de défense du patrimoine Sauvegarde et Avenir de Mons asbl a proposé d’étudier et de montrer au public combien ces transformations propulsèrent dans la modernité une ville jusqu’alors enfermée dans ses remparts. La collaboration d’institutions scientifiques et d’enseignement supérieur et universitaire a permis de développer ce projet, qui se présentera sous 4 formes : une exposition, un livre, des circuits de visite en ville et un cycle de conférences. 
De nombreux aspects du développement de la ville sont évoqués, basés sur des études nouvelles et la découverte de documents inédits :

  • la création de voies nouvelles (boulevards et avenues),
  • les choix posés en matière d’hygiène avec le détournement de la rivière Trouille (qui traversait la ville) et le développement d’un système de distribution d’eau,
  • la permanence de la présence militaire,
  • les tentatives de développement industriel,
  • les contraintes imposées par la nature du sol,
  • la démographie de la ville et les réflexions sur le logement (quartiers ouvriers et beaux quartiers…). Comment aussi les habitants s’emparèrent des nouveaux quartiers, y achetèrent des terrains et enfin, y bâtirent de nouvelles habitations,
  • les divers projets d’aménagement de la gare et les réflexions qui accompagnent la liaison au centre ville et l’aménagement de la zone des bassins.


UNE VILLE OUVERTE VERS L’AVENIR 

La transformation de la ville se poursuit encore aujourd’hui : des pistes sont proposées concernant le patrimoine, avec notamment la réaffectation d’anciens bâtiments dans l’intra-muros ; l’habitat et le commerce ; la mobilité, l’espace public et les nuisances ; les espaces verts. 

TECHNOLOGIE 


Lors du développement du projet, les outils suivants ont été mis au point :

  • Des modélisations de la ville à l’époque des fortifications hollandaises, avec plusieurs scénarios de situations spécifiques.
  • La mise au point d’outils cartographiques, avec « calage » des plans d’époque avec les plans actuels.
  • Maquette d'un immeuble remarquable par impression 3D.
  • L’accès pour les visiteurs de la ville à des informations par l'application VisitMons.


L’EXPOSITION 

Une scénographie de Daphné SCHIETTECATTE 
Graphiste : Emmanuel BLONDIAU 
Salle Saint-Georges, du 13 février au 27 mars 2016 
Fermé les lundis, ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, les weekends de 14h à 20 h 

LE LIVRE 


Une édition MARDAGA 
Format 24 x 28 cm • 240 pages 
Quadrichromie • + de 180 illustrations 
Relié au fil, couverture souple à rabats 
Prix de vente : 42 € 
 

LES CIRCUITS 


2 Circuits à travers la ville passant par des lieux clés de la transformation de la ville. 
Un travail pédagogique préliminaire de présentation des circuits a été réalisé par les étudiants de la Haute Ecole en Hainaut, Institut Supérieur d’Enseignement Pédagogique Mons. 
La visite est enrichie par l’utilisation d'illustrations sur tablette ou smartphone (voir VisitMons). 

LES CONFÉRENCES 


Le programme des conférences sera communiqué lors du vernissage de l’exposition. 

COLLABORATIONS 


Fondation Mons 2015 
Haute Ecole en Hainaut (Communauté Wallonie-Bruxelles) 
UMons 
Haute Ecole Louvain en Hainaut 
Ville de Mons, Pôle Muséal 

Ville de Mons, Archives de la ville

Archives de l’Etat 
Région Wallonne, DGO4, Service des Fouilles 

ÉQUIPE ÉDITORIALE 


Cécile ANSIEAU, archéologue 
Gérard BAVAY, historien 
Richard BENRUBI, ingénieur civil architecte 
Sébastien CHARLIER, étudiant en master 1 (Géographie, ULB) 
Martine DELCOURT, docteur en médecine 
Philippe DEPRÈAY, historien de l’art 
Anne DEPREZ, historienne de l’art et de l’architecture 
Françoise DUBOIS, ingénieur industriel en constructions 
Serge GHISTE, ingénieur technicien travaux publics et géologie 
Christine GOBEAUX, historienne 
Laurent HONNORÉ, historien, archiviste 
Gilles JACOB, ingénieur civil des mines 
Véronique MOULAERT, archéologue 
Pierre-Jean NIEBES, historien, archiviste 
Corentin ROUSMAN, historien, archiviste 
Bruno VAN MOL, ingénieur civil des constructions 
Hugues WILQUIN, ingénieur civil architecte, docteur en sciences appliquées 
Alain WUILBAUT, ingénieur civil mécanicien, photographe 

TRAVAUX D’ÉTUDIANTS 


HAUTE ECOLE EN HAINAUT 
Institut Supérieur Industriel de Mons (ISIMs) 
pour les modélisations : 
Joan CLAUS, Kevin VAN TIEGHEM, Martin DENIS, Minh NGUYEN, Loïc DEHANDSCHUTTER, Damien LHOIR, sous la direction de leurs professeurs Manu DUBRAY, Michael MASLOWSKI et Xavier SOURIS. 

Institut Supérieur Enseignement Pédagogique de Mons (ISEP Mons) 
pour les circuits de visites : 
Allyson DEROO et Alexandre MOINY sous la direction de Dany BRICHOT 

COMITÉ D’ACCOMPAGNEMENT 


Richard BENRUBI 
Philippe DEPREAY, coordination scientifique 
Thérèse ORBAN 
Hugues WILQUIN, président de Sauvegarde et Avenir de Mons 
Alain WUILBAUT, coordination générale 

 

http://www.telemb.be/2015-histoires-2015-histoires-l-art-chetype-et-ouvrir-les-murs_d_12542.html

 

 

PROJET SOUTENU PAR LA FONDATION MONS 2015